Les sportifs et l’influx nerveux

Le corps humain est prodigieusement complexe. Malgré toutes nos avancés technologiques, nous sommes très loin d’en avoir encore percé les secrets. Essayons alors d’utiliser nos connaissances présentes à notre avantage.

Les athlètes s’entrainent pour augmenter leur force musculaire, leur vitesse de réaction, leur endurance ou leur explosivité dans le but d’être meilleur dans la pratique de leur sport. Cependant, nos connaissances sur le corps humain nous ont montré qu’un système extrêmement complexe régis toutes ces spécifications. C’est le système neural.

Ce système électrique permet à notre corps de recueillir des données sur l’environnement extérieur et les envoyer au cerveau. En revanche un autre système parallèle permet de transmettre les informations du cerveau à tout le corps. La base de ces informations se propage grâce aux influx nerveux. Ce système est tellement indispensable que si on le coupe, certaines parties du corps cesseront de fonctionner. Existe-t-il un autre état affectant le passage de l’influx nerveux qui pourrait diminuer le fonctionnement de certaines parties du corps?

Un problème biomécanique peut venir diminuer la quantité d’influx nerveux.

Tout d’abord, voyons les différentes informations que l’influx nerveux transporte. Dans vos journées quotidiennes, vous effectuez différentes tâches qui demandent une certaine force physique. Lorsque vous décidez de faire un jogging, vous n’utilisez pas 100% de votre capacité musculaire contrairement à un sprint. L’influx nerveux va réguler la force nécessaire pour l’activité que vous faite.

Toujours en effectuant ce même jogging, après quelques minutes, votre système sanguin s’activera pour purger vos jambes des déchets de la contraction musculaire que vous lui demandez. La demande accru en sang est une information transmise au cerveau qui renvoie l’ordre à la région d’augmenter la circulation sanguine dans la région. Tout ça se fait par transmission d’influx nerveux.

La vitesse de réaction d’un athlète dépend expressément du système nerveux ainsi que de la réaction du système musculaire. La vitesse à laquelle se propagent les influx nerveux est donc un aspect important lorsqu’un joueur de baseball essaie de frapper un lancer à plus de 150 km/h.

Les sports demandant de l’explosivité vont chercher à améliorer leur système nerveux pour aller chercher le maximum de puissance dans une contraction musculaire comme l’haltérophilie. Ce sont les athlètes qui dépendent le plus des influx nerveux. Grâce à eux, ils pourront doubler leurs forces explosive sans devoir prendre de la masse musculaire.

Qu’arrive-t-il lorsque transport de l’influx nerveux est obstrué?

Il arrive que des problèmes biomécaniques viennent coincer les nerfs. Près de la majorité de la population ont déjà ressentis les douleurs causées par un nerf sciatique coincé dans le bas de la fesse. Quand la musculature est fatiguée, elle applique de la pression sur les articulations ce qui en résulte une compression de certain nerf. Un nerf compressé enfle et crée une douleur lorsque la situation se dégrade.

Un nerf compressé crée une perte d’information pour le restant du membre. En quoi se traduit, concrètement, cette perte d’information. Lorsque vous voyez une charge de 100 lbs que vous devez pousser, votre cerveau enverra l’ordre à vos muscles de se contracter pour générer une force de pousser légèrement supérieur à 100lbs. Cependant, si votre nerf qui contrôle cette région est compressé à 50%, l’information envoyé par le cerveau de lever 100 lbs se verra diminuer de 50%. Votre corps développera donc une force de 50 lbs. Une lourde perte de performance pour un athlète.

Un coureur de longue distance développe son réseau sanguin intramusculaire pour permettre à sa musculature de courir encore plus longtemps. C’est l’information que transmettent les nerfs qui régule la quantité de sang qui sera envoyé dans les jambes pour drainer le maximum de déchet. Dans ce cas-ci, un nerfssss compressé viendra diminuer la circulation sanguine maximale dans le membre cible ce qui se traduire par une perte de performance.

La vitesse de réaction se traduit par la combinaison du traitement de l’information reçu et le retour de cette information en action du système musculaire. La compression d’un nerf diminuera la vitesse de réaction ainsi que la force musculaire de cette même réaction.

Les sports d’explosion tell que le tennis, le basketball ou le football sont extrêmement dépendant du système nerveux. Ils demandent souvent des actions à force maximale. Une perte d’influx nerveux est pour eux un vrai désastre. L’explosivité est un combiné entre la force, la quantité de fibre musculaire et de vitesse de contraction. Ces trois aspects sont directement reliés avec l’influx nerveux. Une perte d’information est une énorme perte de performance pour ces athlètes.

Comment augmenter vos performances sans s’entrainer plus?

Premièrement, vous devriez toujours et régulièrement faire quelques exercices de posture pour s’assurer que votre structure posturale laisse votre système nerveux travailler à capacité élevé. N’oubliez surtout pas les étirements après les entrainements, et ce, surtout si vous faites des sports explosifs.

À l’approche de compétitions ou de périodes intenses dans le vôtre calendrier sportif, je vous conseille quelques séances avec un thérapeute pouvant à la vois travailler votre réseau musculaire et nerveux. L’orthothérapeute est tout indiqué pour ces cas précis. Grâce au massage, il diminuera votre fatigue musculaire améliorant de ce fait la capacité maximal musculaire. Grâce à des étirements et une vertébrothérapie, il dégagera vos articulations et vos vertèbres pour dégager votre système nerveux.

Étude de cas

Des joueurs de basketball se sont prêtés à l’expérience et les résultats se sont traduits par une augmentation de leur vitesse de sprint ainsi que de 6 à 10 cm d’impulsion supplémentaire
Cette approche se combine parfaitement avec votre préparation sportive et vous permet d’arracher quelques seconde au chrono, d’empêcher un joueur adverse de marquer à quelques seconde de la fin ou de bloquer un tir.

Recevez nos publications

Nous ne partagerons jamais votre courriel.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )